Éclairages

50 ans du droit de vote et d’éligibilité des femmes: où en est la Poste?

Le 7 février 1971, le oui au droit de vote et à l’éligibilité des femmes marquait un tournant en termes d’égalité en Suisse. 50 ans plus tard, où en est-on avec l’égalité et la diversité à la Poste? Valérie Schelker, responsable Personnel, répond à Aline Galliker, représentante de Young Voice, un réseau interne de la Poste.

Inari Kirchhofer

Section Contenu riche

Valérie Schelker, responsable Personnel de la Poste avec le timbre-poste «50 ans du droit de vote et d’éligibilité des femmes»
Valérie Schelker, responsable Personnel de la Poste avec le timbre-poste «50 ans du droit de vote et d’éligibilité des femmes». (Copyright: Lena Schläppi)

Valérie Schelker: Le droit de vote et d’éligibilité des femmes a été introduit en Suisse il y a 50 ans. Que ressens-tu face à cette réalité historique?

Pour moi, il s’agit moins de savoir si cela fait seulement ou déjà 50 ans. Il est bien plus important de discuter de ce que nous allons faire ces 50 prochaines années pour que l’égalité des chances s’applique vraiment à tout le monde, non seulement en termes de genre et d’égalité des sexes, mais au sens large, en termes de langue, d’origine, de mode de vie ou de vision du monde. Nous devons réfléchir à la façon dont nous souhaitons organiser ensemble ce futur. Mais pour l’heure, nous voulons célébrer ce tournant qu’a constitué le droit de vote et d’éligibilité des femmes par un timbre-poste!

Au fil des années, quelles ont été les actions de la Poste en matière d’égalité des chances?

La conscience en matière d’égalité des chances a pris de l’ampleur dans les années 1990. Les premiers programmes datent de cette époque. Au sein de la Poste, nous accordons une grande importance à la conciliation de la vie familiale, de la vie professionnelle et des loisirs. Nous proposons des modèles de temps de travail flexibles, des postes à temps partiel, du job sharing et du TopSharing. Dans le modèle de co-gestion, deux personnes se partagent un poste de direction. Depuis peu, nous avons également étendu le congé de paternité et le congé parental. De plus, nous nous engageons fortement en faveur de l’égalité salariale entre hommes et femmes.

La Poste a eu relativement tôt conscience du fait qu’il est payant pour une entreprise de favoriser la diversité. Les équipes de composition mixte ont plus de succès, et plus la diversité est grande parmi nos collaborateurs, mieux ils représentent la population. Ainsi, nous pouvons également mieux comprendre les besoins de notre clientèle.

Depuis janvier, la Poste suit une nouvelle stratégie. Dans cette optique, de nombreux postes de cadres ont été nouvellement pourvus. Comment la Poste tient-elle compte de l’égalité et de la diversité dans le pourvoi des postes de direction?

Pour nous, il est important que le pourvoi des postes soit équitable et transparent. Lorsque nous recrutons, nous veillons à doser savamment les genres, les langues et les origines. Nous nous efforçons de promouvoir activement la diversité des genres et linguistique aux plus hauts échelons de cadre. Depuis des années, la part des femmes parmi les cadres est de 22%. Chez les cadres supérieurs, les récents pourvois de postes ont permis d’atteindre 30%. Dans ce domaine, nous voulons favoriser encore davantage les langues latines. Cependant, il faut également toujours disposer des compétences nécessaires afin de réussir la mise en œuvre de la stratégie de la Poste.

Ces chiffres ne sont pas une vitrine, ils ont du sens. Quelles mesures prends-tu pour augmenter la part de femmes parmi les cadres et instaurer plus de diversité?

Nous avons identifié le fait qu’il nous faut capter les talents bien plus tôt. Il importe de localiser cette relève des cadres en développement disposée à assumer une fonction de cadre à moyen terme. Il incombe toutefois également aux personnes ayant une fonction de direction d’identifier et d’encourager les collaborateurs présentant du potentiel et, d’une manière générale, de veiller à ce que leurs équipes soient encore plus diversifiées.

La nouvelle stratégie de la Poste exige également un changement de culture. Quel rôle joue la culture dans la diversité?

Dans notre culture aussi, nous visons un dosage équilibré. Il y est question de valeurs comme le courage, le pragmatisme et l’ouverture d’esprit, ou bien d’un ensemble polyvalent de compétences comme l’esprit d’entreprise, l’efficacité et l’approche centrée client. Nous voulons recruter des personnes dont l’état d’esprit est compatible avec les missions, afin de développer notre culture dans la bonne direction. Mais bien sûr, nous préservons notre fiabilité. La question de l’inclusion est également importante à nos yeux  tout comme la lutte contre la discrimination. Nous voulons que tout le monde se sente bien à la Poste, peu importe son genre ou son orientation sexuelle, sa mentalité ou d’autres de ses caractéristiques. Afin de favoriser la mise en réseau et l’échange, nous proposons une série de plateformes internes.

En matière d’égalité des chances et de diversité, la Poste joue-t-elle un rôle d’exemple? Et sur quels points peut-elle s’améliorer?

En tant qu’entreprise liée à la Confédération dépositaire d’un mandat de service public, la Poste doit faire en sorte que les membres de son personnel soient tout aussi représentatifs de la diversité que sa clientèle. Dans notre entreprise des personnes de plus de 140 nationalités travaillent dans plus de 100 métiers différents. Bien sûr, nous pouvons faire mieux. Par exemple, concernant la part de femmes dans les métiers de l’informatique ou de la logistique.

Quel conseil donnerais-tu à une jeune femme comme moi pour sa carrière professionnelle?

Reste ouverte d’esprit et curieuse, aie le courage de sauter le pas lorsque l’opportunité se présente. Et sois activement à la recherche de ces opportunités. Fais-toi accompagner par les personnes de ton entourage. J’ai, pour ma part, eu la chance d’avoir toujours été soutenue par mon entourage. Essaie des choses, même si au début tu penses «Oh, je ne suis peut-être pas capable de faire ça».

Entretien: Aline Galliker, Young Voice

Le timbre-poste «50 ans du droit de vote et d’éligibilité des femme» est disponible dans toutes les filiales et sur postshop.ch

rédigé par

Inari Kirchhofer