Notre engagement

GHOST Festival – le festival qui n’aura jamais lieu

À combien de concerts ou de festivals êtes-vous allé(e) l’année dernière? Sans doute pas beaucoup. Le secteur de la musique souffre de la pandémie depuis près d’un an – le «GHOST Club» souhaite attirer l’attention sur ce problème et réagir, avec un festival qui n’aura pas lieu les 27 et 28 février.

Carmen Fusco

Section Contenu riche

Des centaines d’artistes originaires de toute la Suisse sont à l’affiche du seul festival qui n’aura jamais lieu. Les recettes issues de la vente de billets et d’articles de merchandising permettent de soutenir financièrement tous les créateurs de culture participants. Des billets journaliers sont proposés dès 20 francs. L’envoi des billets est assuré par Equipe Volo – une organisation qui favorise l’insertion sociale et professionnelle des jeunes à Bienne.

Stefanie Heinzmann et Make Plain font partie du projet.

Stefanie Heinzmann

La chanteuse pop et soul du Valais a déjà fait vibrer des scènes et des cœurs.

«J’ai trouvé l’idée incroyablement créative – les festivals nous manquent beaucoup à tous. J’ai adoré l’idée d’annoncer un festival où nous autres du secteur de la musique pouvons tous être présents, mais sans jouer! Cela envoie un signal fort et cela montre surtout à quel point il est important de soutenir ce secteur. Je suis privilégiée: en tant que chanteuse, je peux travailler, enregistrer un album, participer à des émissions de télévision; mais toutes les personnes qui me permettent de faire tout cela se retrouvent presque sans emploi. Je pense à tous les techniciens, musiciens, propriétaires de bar, organisateurs d’événements, restaurateurs et tous ceux qui en font partie.»

Qu’espère Stefanie après le festival? «J’espère que beaucoup de personnes auront acheté des billets! J’espère que beaucoup de dons auront pu être collectés et redistribués à ceux qui sont actuellement négligés: tous les créateurs de culture.»

Écoutez ici (MP3, 2.8 MB) le message de Stefanie – en sympathique dialecte haut-valaisan.

Make Plain

Deux guitares, piano, harmonica et batterie – ces instruments joués ensemble et combinés à la voix: voici le duo folk Make Plain, du Tessin. Depuis 2012, le duo a sorti deux albums et joué sur plus de 300 scènes en Suisse et en Europe.

«La première fois que nous avons entendu parler du GHOST Festival, nous avons immédiatement trouvé que c’était une belle initiative. Un message de solidarité fort. En effet, en cette période absurde, les artistes sont comparables à des fantômes: on les entend à la radio et on les voit seulement à travers un écran. Ils ont ainsi perdu toutes leurs couleurs, exactement comme des spectres!», so die beiden jungen Herren.

«Nous avons décidé d’adhérer à cette initiative, car nous pensons qu’il est crucial de se montrer unis! Les gens commencent à en avoir assez et à rêver de pouvoir reprendre le cours de leur vie normale en toute insouciance... par exemple en assistant au plus grand festival de Suisse – le GHOST Festival! Cette belle union et cet élan de solidarité nous font espérer que nous pourrons bientôt recommencer à jouer et écouter de la musique, à participer à des spectacles... en chair et en os, et tous ensemble!»

Vous voulez connaître l’esprit de Make Plain? Alors commandez ici le CD «The GHOST Orchestra» – 187 groupes à l’affiche interprètent l’esprit de cette époque!

P.S.: Le week-end du festival, nous avons une surprise sur Snapchat: Découvrez le filtre GHOST Festival et partagez-le avec votre réseau!

rédigé par

Carmen Fusco